Le rôle de la mémoire et de l’imagination dans la vue


On ne voit parfaitement que ce qu’on est capable de visualiser calmement. Dans cet article nous verrons pourquoi mémoire et imagination sont deux composantes critiques de la vision.

Perception : première réaction du cerveau

Mémoire et imagination

Lorsqu’on voit quelque chose pour la première fois, le cerveau est surpris. il est de nature curieuse et peut être un peu peureuse aussi. C’est en effet la peur qui a permis notre survie jusqu’ici, le cerveau ne connait pas cette forme et il demande à nos yeux de l’analyser aussi vite que possible. Son objectif premier est de déterminer s’il y a un danger imminent. On parcourt alors l’objet de bout en bout, de point en point, sous tous ses angles, jusqu’à avoir une image à peu près complète de l’objet.

Mémoire et Imagination : seconde réaction du cerveau

Les fois suivantes, et ce dès le premier coup d’oeil, le mécanisme n’est plus le même. Le cerveau reconnait l’objet, il reste calme, il ne s’affole plus quand il sait qu’il le sait inoffensif. C’est ce calme qui est à la base du yoga des yeux, de la méthode Bates et de nombreux concepts à l’origine de l’amélioration naturelle de la vue.

Vous avez peut être déjà vus ce type d’illusion optico-cérébrale sur Facebook ou ailleurs :

Mémoire et imagination

Vous arrivez à lire n’est-ce pas ? Et pourtant ce ne sont pas que des lettres ! Votre cerveau complète en réalité car il a vu ces mots de nombreuses fois avant. Tous les éléments qui lui manquent, il va les récupérer dans votre mémoire et faire fonctionner votre imagination afin de donner un sens à ces formes qui n’ont en ont, à priori, aucun !

La vision n’est pas qu’une affaire de perception

Et bien c’est exactement pareil quand vous voyez quelque chose que vous avez déjà vu dans le passé. Le cerveau reconnait les choses qu’il connait déjà, fait fonctionner votre mémoire et votre imagination et hop ! Sans même besoin de trop solliciter vos yeux, il fait sens de ce qu’il observe.

Mémoire et imagination

Voilà qui devrait vous donner une idée de l’importance de la mémoire et de l’imagination dans la vision. William Bates, cet ophtalmologue dont la méthode est présentée dans cet article, écrit également beaucoup sur leurs rôles dans son ouvrage.

Vous comprenez maintenant pourquoi certains des exercices présentés sur Vision Alternative vous demandent de fermer les yeux. Dans ces version alternatives des exercices, on laisse le cerveau se souvenir et imaginer ce qu’il a vu auparavant. En faisant ce travail de visualisation, on peut donc aussi améliorer sa vue !

Alors, pouvez-vous imaginer et visualiser ces (petites ou grandes) lettres que vous ne voyez pas clairement sur l’échelle de Monoyer ?

Note : Attention aux effets secondaires de ces exercices alternatifs. Vous pourriez expérimenter une amélioration de votre mémoire, de votre imagination et de votre sens de l’observation 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *