Bilan mensuel – Septembre 2017


Quête du mieux voir, où en est-on ? C’est l’heure du rendez-vous mensuel : présentation des résultats, débrief et analyse. Que s’est-il passé pendant ce mois de septembre 2017, il est temps de le découvrir.

Ceci est le premier bilan qui suit la visite annuelle chez l’ophtalmologue. Pour cette date anniversaire, Il est temps de remettre un peu d’ordre dans le format de ces bilans mensuels pour qu’ils soient plus concis et plus précis.

Régime

Cette section a jusque là listé les exercices permettant de mettre en place de bonnes habitudes visuelles. Je pense qu’en un an, j’ai réussi à installer ces bonnes habitudes qui font dorénavant partie de mes réflexes. Par conséquent, le contenu de cette section va évoluer.  Elle sera plus ou moins alimentée avec des informations concernant le port de lunettes en sous-correction.

En effet, j’ai récemment acheté plusieurs paires de lunettes en sous-correction qui ont pour but de rapprocher la limite du flou, quand c’est nécessaire, tout en laissant un horizon de flou pour permettre la mise au point active. Il y aura très bientôt un article à ce sujet.

En ce qui me concerne, j’ai commencé à les porter lorsque je suis devant la télévision et bientôt pendant la conduite nocturne.

Résultats

Score retina

Le score retina est la première mesure que j’ai commencé à relever et c’est aussi la première à quitter ces articles. Pour rappel, c’est un score relevé via une application iPhone et malheureusement, depuis la sortie de iOS11, cette application ne fonctionne plus du tout. Voici pour la toute dernière fois son graphe d’évolution :

 

Bilan mensuel - septembre 2017

Une petite baisse, pas forcément significative, car je n’ai plus été en mesure de me tester à partir du 19/09/2017.

Score iCare

Voici maintenant le score iCare :

Bilan mensuel - septembre 2017

Comme d’habitude, j’ai relevé cette mesure pratiquement tous les jours, elle est donc plutôt représentative de ce mois-ci.

Une très forte hausse ce mois que j’ai du mal à expliquer par un changement particulier. Peut être ai-je passé un palier ? Nous le saurons dans les mois qui viennent. Si c’est le cas, il sera temps de rehausser la limite haute de ce graphique ce qui est toujours un moment chargé d’émotion !

Ce score est dorénavant le seul que je mesure via une application et sur un écran.

Limite du flou

Pour rappel, la limite du flou est la distance limite à laquelle nous sommes capables d’accommoder pour voir net. Voici l’évolution de mes scores ce mois-ci :

Bilan mensuel - septembre 2017

Un peu de répétition pour ceux qui connaissent :

  • Lumière naturelle : C’est la valeur mesurée avec l’éclairage de lumière du soleil. La mesure est prise en intérieur et le plus souvent au réveil.
  • Lumière artificielle : C’est la valeur mesurée avec l’éclairage intérieur. La mesure est prise en intérieur évidemment et le plus souvent en début de soirée lorsque le soleil se couche.
  • Ecran : C’est la valeur mesurée avec la luminosité d’un écran, celui de mon téléphone en l’occurrence. Cette mesure est le plus souvent prise également en intérieur dans la soirée.

La prise de cette mesure a été encore régulière ce mois-ci, à l’exception de la mesure prise devant un écran.

Les courbes sont globalement à la hausse et poursuivent une progression légère mais constante à l’exception du score en lumière naturelle. Ce dernier est en forte hausse par rapport au mois dernier avec des mesures qui ont, pour la première fois, dépassé le mètre ! Cependant, je pense que nombre d’entre elles ont bénéficié d’une (trop) bonne luminosité du fait d’un temps particulièrement radieux.

A partir du mois prochain, il n’y aura qu’une seule mesure de la limite du flou : celle qui est prise en lumière artificielle. En effet, il est bien plus facile de maitriser les conditions de luminosité quand elles ne dépendent pas des saisons. L’objectif étant d’obtenir une mesure plus fiable !

Échelle Monoyer : 8/10

Concernant l’échelle monoyer, la note sur 10 comme à l’école, le palier actuel en lumière naturelle est toujours de 8/10,  Toutefois, certaines lettres de la 9ème ligne commencent déjà à se dévoiler !

Le test que j’utilise ne va que jusqu’à 12/10, et de toute façon ça n’a pas de sens d’aller au delà de 10 avec une vue comme la mienne. Par conséquent, je vais essayer de reproduire les condition du test fait chez mon ophtalmologue assez rapidement. En l’occurrence, un test fait sur un écran en lumière artificielle, ce qui devrait me renvoyer assez rapidement dans la zone du 3/10 que j’ai obtenu chez lui.

Conclusion

Un bilan court que je ne vais pas prolonger outre mesure. Une seule chose à retenir, le retour des lunettes sous-corrigées dans certaines situations. Il semblerait qu’il ne soit pas nécessaire de maintenir un flou trop important pour progresser. il faut surtout s’assurer de maintenir la limite du flou là où on regarde le plus souvent.

Au cours des mois qui viennent, nous verrons si cette méthode, combinée aux habitudes visuelles acquises, est aussi efficace que l’absence totale du port de lunettes.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *