Ultimeyes, une app pour améliorer la vue ?


Ultimeyes est une application qui affirme améliorer la vision en entrainant le cerveau. Elle est le fruit des recherches d’un professeur du département de psychologie de l’université de Riverside en Californie. Cette application n’est pas réservée aux personnes affectées par un trouble de la vision, puisque pour les autres avoir un 11/10 serait possible. Ultimeyes vous coûtera environ 10€ et elle est disponible sur Windows, Mac OSX, iOS, et Android. Vous pouvez vous diriger vers le site de l’éditeur si vous êtes intéressés.

Votre serviteur a évidemment testé cette application un peu particulière et vous livre ici son retour d’expérience.

Principes scientifiques

Contrairement à certains exercices présentés sur Vision Alternative, Ultimeyes s’attaque à la perception de l’image. La vision ce n’est pas uniquement de la “mécanique” optique des yeux, c’est également un “traitement” de l’image perçue dans le cerveau. C’est là que Ultimeyes va tenter d’agir.

Cette stimulation neuronale passe l’utilisation d’un motif particulier, celui du filtre de Gabor.

filtre de Gabor

Ce filtre est utilisé dans certains domaines scientifiques, en particulier dans le traitement de l’image. il est également utilisé dans les recherches en neurosciences, dont celles qui ont mené à la création de ultimeyes.

L’application veut alors profiter de l’élasticité du cerveau et l’entrainer à voir net en détectant davantage le contraste via ce motif.

Concrètement, comment ça se passe ?

Dans cette application très ludique, le but est de détecter ces motifs. Ils se feront de plus en plus petits et de plus en plus transparents à mesure que vous avancerez. Par la suite, l’application affichera même des motifs “pièges” afin de vous distraire. Voici un écran de l’application :

ecran ultimeyes

Bien qu’en noir/blanc et orienté différemment, on reconnait facilement le motif Gabor dans cet écran. Par contre, les choses se corsent rapidement au fur et à mesure des 25 minutes que durent chacune des sessions d’ultimeyes.

Pour constater un bénéfice, il faudra se plier à un régime de 4 sessions de 25 minutes par semaine pendant 8 semaines, soit 32 sessions.. Vous pouvez même faire une session par jour, mais l’éditeur ne conseille pas de dépasser ce chiffre. Les algorithmes développés se chargent d’adapter la difficulté à votre vue. Ainsi, toutes les semaines vous serez amenés à faire un test qui mesurera vos progrès. Le principe est simple, choisissez l’orientation du motif :

ultimeyes-test-1

Ces motifs deviennent de plus en plus difficiles à distinguer :

ultimeyes-test-2ultimeyes-test-5ultimeyes-test-4

A la fin de ces test, un score vous est attribué. Si vous êtes curieux, sachez que vous pouvez vous faire évaluer gratuitement ici.

Critiques

Le FTC, Federal Trade Commission, est une agence gouvernementale américaine ayant pour but de protéger le consommateur. En septembre 2015, cette agence a accusé ultimeyes de faire de la publicité mensongère. L’article original en anglais est disponible à cette adresse.

Pour résumer, le marketing de cette application et sa publicité semblaient indiquer des résultats scientifiquement prouvés, ultimeyes vous rendrait votre vue d’enfant.

Certains sportifs peuvent grandement bénéficier d’une vision améliorée. D’ailleurs, l’éditeur d’ultimeyes vante les mérites de son application par l’intermédiaire d’une expérience menée avec des joueurs de baseball. Voici la vidéo qui la décrit :

Hors, cette expérience n’a pas été jugée suffisante. L’une des raisons étant qu’elle n’utilise pas correctement le groupe de contrôle pour tester la validité de ses hypothèses. Par conséquent, elle ne prendrait pas entièrement en compte le pouvoir de suggestion lié à un tel entrainement.

A l’heure ou j’écris ces lignes, il est difficile d’obtenir davantage d’informations sur l’avancement des recherches.

Mon expérience

Régime

J’ai utilisé ultimeyes entre 20 et 23 jours par mois entre mai et septembre 2016. J’ai essayé autant que possible de me tenir à 1 séance par jour. Après avoir commencé par utiliser la version sur ordinateur, je me suis rapidement mis à utiliser la version iPad que j’ai trouvée plus pratique à utiliser.

Résultats

Ce qui est assez impressionnant, c’est qu’immédiatement après avoir commencé à utiliser l’application, on ressent des effets. Il se passe quelque chose dans les premières minute. Le cerveau essai de “déflouter” l’image reçue, comme si les bords du flou étaient lissés et rendus net. En tous cas c’est ma perception jusqu’à aujourd’hui. Vous pourrez peut être l’expérimenter vous même juste en faisant le test gratuit. Néanmoins, ces effets s’estompent assez rapidement et n’ont finalement pas été “enregistrés” à long terme par cet entrainement cérébral.

En ce qui concerne l’évolution de mes scores, voici un graphe qui les décrit :

ultimeyes evolution

Le graphique donné en exemple plus haut correspond à une partie de mes résultats. En effet, l’application n’affiche malheureusement qu’une portion des résultats ce qui est dommage. De plus, seule la valeur du dernier test est affichée clairement, les autres valeurs ne peuvent être qu’estimée si on en a pas préalablement pris note.

Il me semble que mon premier score était 46 et le dernier 172, ce qui semble indiquer une bonne progression. Après quoi, l’application a tout simplement planté, mais cela m’a permis de refaire un test avec une application vierge et mon premier résultats a été 43. Il semblerait donc que l’application s’adapte beaucoup, et je dirai même que ses algorithmes semblent vouloir exploiter le pouvoir de suggestion sur l’évolution de la vue.

Conclusion

Après ces quelques mois d’utilisation, ma vue s’est améliorée comme a pu le suggérer mon bilan annuel. Par contre, je ne pense pas que ce soit lié directement à l’utilisation de UltimEyes. Ces sessions longues de 25 minutes n’ont pas eu l’effet espéré à moyen/long terme et représentent finalement une importante perte de temps.

Cependant, je n’irais pas jusqu’à dire que cette application est complètement inutile. C’est le fruit de recherches extrêmement intéressantes sur le rôle du cerveau dans la vision. Les derniers résultats de ces recherches de pointe en neurosciences sont mises entre nos mains, ce qui est passionnant, mais elles ne sont clairement pas (encore ?) abouties.

Pour résumer, est-ce que l’application a eu un effet à très court terme ? Oui. Est-ce que cet entrainement cérébral à amélioré ma vue à moyen et long terme ? Je ne pense pas. Est-ce que je regrette ma dépense de 10€ ? Non, mais je regrette que l’application n’ai pas été davantage présentée comme ce qu’elle est : expérimentale.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *