Bilan mensuel – Août 2017


Quête du mieux voir, où en est-on ? C’est l’heure du rendez-vous mensuel : présentation des résultats, débrief et analyse. Que s’est-il passé pendant ce mois d’août 2017, il est temps de le découvrir.

Ce bilan mensuel est le dernier avant le prochain passage chez l’ophtalmologue qui aura lieu pendant le mois de septembre. En effet la dernière visite remonte au 14/09/2016 et la data anniversaire approche à grands pas. Cette visite dévoilera avec précision et objectivité la valeur du travail réalisé pendant cette année et les résultats de concrets de la quête du mieux voir autrement.

Régime

Sans tarder, voici le tableau récapitulatif du régime suivi ce mois-ci:

Nom de l’exercice/habitude

Et lien vers l’article correspondant s’il existe

Fréquence de l’exercice

 

Remarques
Etirements extra-oculaires27 fois au totalUne fois par jour pour simplifier, toujours au besoin. Ces étirements sont maintenant bien intégrés à mes habitudes visuelles
Étirements intra-oculaires53 fois au totalCe mois-ci j’ai volontairement décidé d’augmenter ce chiffre pour inscrire ces étirements dans mes habitudes, ce qui n’est pas encore le cas. L’exercice n’est pas chronophage quand il est adapté à la situation
Palming13 min au totalTrès peu de palming, mais c’est une habitude bien installée et j’utilise la technique au besoin, quand la fatigue visuelle est grande.
Extreme Eye Exercice2h02 au totalToujours dans un phase de test sur cet exercice/jeu, Je n’ai pas toujours pas réussi à retrouver le rythme du mois de juin et le temps passé est 3 fois inférieur à celui de juillet. En effet, cet exercice est particulièrement chronophage car on ne peut rien faire d’autre en même temps. J’essaierai de me rattraper dès que possible.

De nombreuses habitudes sont maintenant bien installées et ne consomment donc plus de temps. C’est en particulier le cas de la mise au point active à la limite du flou et de la pleine conscience visuelle. La seule exception est le jeu Extreme Eye Exercice auquel il faut consacrer un temps indivisible.

Ce groupement d’exercices me semble bien correspondre à mes troubles de la vue, la myopie et l’astigmatisme et je ne pense pas qu’il évoluera les mois à venir. Une chose néanmoins peut tout bouleverser, c’est le bilan annuel chez l’ophtalmologue qui va arriver en septembre.

Résultats

Score retina

Toujours en premier, on retrouve le score retina :

Bilan mensuel - août 2017

Une légère remontée par rapport au mois précédent, toujours rien de marquant. Il semblerait qu’un plateau soit en place depuis le mois d’avril dernier.

Comme toujours ce mois, j’ai essayé au mieux de relever ce score régulièrement, pratiquement religieusement chaque jour.

Score iCare

Voici maintenant le score iCare :

Bilan mensuel - août 2017

Comme d’habitude, j’ai pris cette mesure aussi souvent que le score retina, soit pratiquement tous les jours.

Une légère baisse ce mois-ci, ce score montre également un plateau qui dure depuis plusieurs mois.

Les scores retina et iCare semblent tous les deux en plateau depuis des mois. Ils ne montrent aucune évolution positive et sont clairement inquiétants. Fort heureusement, la tendance générale depuis 2016 reste positive. Par ailleurs, ce qui me conforte également c’est que ces mesures sont toutes les deux prises devant l’écran de mon smartphone positionné à une quarantaine de centimètres devant mes yeux. Étant principalement astigmate avec une vision qui est tout de même déformée à toutes les distances, ces mesures peuvent ne pas refléter la réalité optique de ma vision.

Limite du flou

Pour rappel, la limite du flou est la distance limite à laquelle nous sommes capables d’accommoder pour voir net. Voici l’évolution de mes score ce mois-ci :

Bilan mensuel - août 2017

Un peu de répétition pour ceux qui connaissent :

  • Lumière naturelle : C’est la valeur mesurée avec l’éclairage de lumière du soleil. La mesure est prise en intérieur et le plus souvent au réveil.
  • Lumière artificielle : C’est la valeur mesurée avec l’éclairage intérieur. La mesure est prise en intérieur évidemment et le plus souvent en début de soirée lorsque le soleil se couche.
  • Ecran : C’est la valeur mesurée avec la luminosité d’un écran, celui de mon téléphone en l’occurrence. Cette mesure est le plus souvent prise également en intérieur dans la soirée.

La prise de cette mesure a été encore régulière ce mois-ci, à l’exception de la mesure prise devant un écran.

Les courbes sont globalement à la hausse même s’il n’y a pas d’évolution extraordinaire. Ce qu’il est intéressant de noter, c’est qu’elles montrent toutes une progression de quelques centimètres depuis le mois d’Avril 2017. Bien que très faible, cette évolution vient contrebalancer un peu le plateau souligné par les score retina et iCare.

Prochainement, j’essaierai d’unifier ces mesures en une seule qui serait prise dans des condition de luminosité et de fatigue visuelle strictement identiques tous les jours.

Échelle Monoyer :

Voici enfin les scores de l’échelle monoyer, la note sur 10 comme à l’école :

Bilan mensuel - août 2017

je continue de relever cette mesure régulièrement et c’est pourquoi nous avons encore le graphe ce mois-ci. Cependant, cette courbe n’est pas représentative comme nous l’avons vu ces derniers mois. Comme prévu, nous allons plutôt parler de palier ce mois-ci et nous verrons comme mieux présenter ces paliers si c’est possible prochainement.

Pendant ce mois, j’ai enfin pure lire la totalité de la 8 ème ligne de l’échelle monoyer et j’ai même commencé à apercevoir quelques lettres de la 9ème ligne ! Certes, les conditions de luminosité et de fatigue visuelle étaient certainement optimales, mais c’est tout de même remarquable.

C’est en janvier 2017 que j’avais pu pour la première fois déchiffrer la 7ème ligne et 6 mois plus tard la 8ème s’est dévoilée. Soyons clair, ceci ne veut absolument pas dire que ma vue est à 7/10 et encore moins à 8/10. En réalité je serais heureux d’être à 4/10, mais le simple fait de voir une ligne qu’il m’était précédemment impossible de lire est une bonne chose en soit.

Remarques

Les changements effectués les mois précédents sont toujours maintenus avec une rigueur variante mais je pense poursuivre ce régime. Toutefois, la visite chez l’ophtalmologue et le bilan annuel qui l’accompagnera ont le potentiel de tout bouleverser.

Pour essayer de le prédire, nous allons clore ce bilan avec un état des lieux et une prédiction.

Résumé de l’année précédente

Essayons de résumer les résultats de l’année qui s’est écoulée pour prédire les résultats à venir. Ma dernière correction prescrite par l’ophtalmologue le 14/09 dernier était la suivante :

OD : (170° -2) -0,75

OG : (180° -2) -0,5

Soit pour le pire des oeil, le droit (OD), une correction “totale” de 2 + 0,75 = 2,75 dioptries

Si on s’en tient aux mesures de la Limite Du Flou (LDF), qui sont convertibles en dioptries, nous avons l’évolution suivante :

Septembre/Octobre 2016Septembre/Octobre 2017
LDF Lumière Naturelle (en cm)60,279,6
LDF Lumière Artificielle (en cm)4560,23
LDF Écran (en cm) 38,17 46,5
Moyenne47,79 62,11

Soit une moyenne de 47,79 centimètres en 2016 et une moyenne de 62,11 centimètres en 2017.

 

Prédiction du bilan à venir

On sait que la dioptrie est l’inverse du mètre, ce qui ferait 1/0,4779 = 2,09 dioptries et 1/0,6211 = 1,61 dioptries. On peut voir que les valeurs que j’ai mesurées personnellement avec la limite du flou ne correspondent pas exactement à la correction en dioptries prescrite par l’ophtalmologue. En effet, on a une différence pour octobre 2016 de 2,75 – 2,09 = 0,66 dioptries.

Cependant, pour s’amuser, on pourrait faire un bête produit en croix. Si les 2,09 dioptries correspondent aux 2,75 dioptries prescrites par l’ophtalmologue alors : 1,61 * 2,75 / 2,09 = 2,12 dioptries.  Soit une amélioration de 0,63 dioptries à distribuer entre la myopie et l’astigmatisme pour la prochaine visite.

Comme on le sait, chez l’ophtalmologue il n’y a pas de correction à 2,12 dioptries alors soyons pessimiste et arrondissons à 2,25 dioptries soit un gain de 0,5 dioptries par rapport à l’année dernière.

On pourrait alors imaginer les prescriptions suivantes :

  1. Une correction pratiquement sans myopie

    OD : (170° -2) -0,25

    OG : (180° -2)

  2. Une correction avec un astigmatisme plus faible

    OD : (170° -1,5) -0,75

    OG : (180° -1,5) -0,5

  3. Un mix des deux avec une réduction sur les deux fronts

    OD : (170° -1,75) -0,5

    OG : (180° -1,75) -0,25

Bien que basée sur pas moins de 422 mesures , cela n’en reste pas moins une prédiction amateure. Peut être que tout cela n’est que fantaisie et que la correction ne bougera pas d’un iota ? Rendez-vous dans quelques semaines pour le savoir !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *